Mon voyage sur les traces de la foi dogmatique avec Jeanne, la Pucelle d’Orléans et Thérèse de Lisieux – Introduction

MJTDC French

Ceci fait partie d’une série. Je remercie Madame Lucie Engler pour la translation en Français.

En cette série de mes narrations, je relate de l’histoire de mon parcours à la découverte de la foi dogmatique avec Jeanne, la Pucelle d’Orléans et Thérèse de Lisieux, ceci, selon le point de vue spirituel de l’Ordre religieux du Carmel d’après Saint Jean de la Croix.

Etant donné que les écrits de Saint Jean sont de beaucoup trop difficiles, substantiels et authentiques pour que je puisse en saisir pleinement leur signification, je me limiterai donc à traiter le sujet à l’aide de “la science de la Croix” selon sainte Teresia Benedicta de la Croix. ( Edith Stein). En ce point de mon exploration, existe une autre source d’aides très précieuses. Même si mon intellect ne peut guère saisir le génie de Teresia Benedicta, tout autant que celui de Saint Jean de la Croix, cette dernière s’est néanmoins adressée ,pour le seul désir de le transmettre à des âmes simples telles que la mienne.Après avoir contemplé, tout comme Jean de la Croix, la voie d’ascension du Mont Carmel, Teresia Benedicta s’élève, pour ainsi dire, à redescendre vers nous par charité, afin que nous puissions voir plus clair sur notre chemin et mieux y progresser,. étant donné qu’elle avait bien compris Jean de la Croix. Je lui en serai éternellement reconnaissant.

cropped-royaume-france-vbb-with-light.jpg

Comme mentionné ci-dessus, cette série n’est pas un exercice d’écriture de style académique, mais tout juste le témoignage d’une âme en totale abnégation, désireuse de s’ouvrir à nous. Ce souhait est également né d’un sentiment de compassion fraternelle.Il serait toutefois malhonnête de ne pas admettre qu’en fin de comptes, et références faites à un trésor de connaissances à ma disposition, ma recherche de façon systématique sur Saint Jean n’était que prétexte à cette investigation documentaire, dans le seul désir de me soumettre à la volonté de Dieu avec un amour plus grand et plus absolu. En bref, l’écriture me fait progresser définitivement et communément avec mes saintes soeurs Jeanne et Thérèse sur les traces de la foi dogmatique. Je me dois d’ écrire car mon instinct m’oblige à ordonner et à synthétiser mes idées à l’aide d’un procédé d’induction kinesthésique d’observation empreinte de toutes parts de compassion et d’émotion pour mieux saisir ce que le Saint Esprit veut me faire comprendre par l’intermédiaire de la Vierge Immaculée.Dieu, Notre Seigneur Jésus Christ se sert plutôt de notre nature profonde que de la détruire lorsque je parle avec saint Thomas d’Aquin.

nwUfDhFFN6Hp0TVguACsBw_r

Ce sera donc la même histoire comme déjà relatée en des écrits précédents, cependant sera-t-elle écrite, cette fois- ci, selon le point de vue spirituel de l’Ordre religieux du Carmel que, seule une âme en harmonie avec les talents dont je dispose, est capable de rédiger.

La raison de ce transfert de la pensée fondamentale sur la pensée spirituelle de L’ordre du Carmel réside dans le fait que ma propre spiritualité suivant le naturel et l’état de grâce divine, s’associe à la spiritualité de Sainte Thérèse de Lisieux et de Jeanne, la Pucelle dOrléans.Leur spiritualité réciproque est pour moi, la plus belle couleur du ciel.De part leurs interventions, leur amour fraternel, leur don de grâces spirituelles, leurs soutien et protection, et par l’intermédiaire du coeur immaculé de Marie, elles me sont l’instrument idéal sur mon chemin vers l’amour de Dieu.Il n’est pas étonnant que les deux saintes Jeanne et Thérèse si semblables soient toutes deux les Saintes Patronnes de France, qu’elles me guident par l’intermédiaire des dogmes du Salut de l’Eglise d’après la spiritualité de l’Ordre religieux du Carmel selon Jean de la Croix, et qu’elles soient pour nous, la lumière qui nous éclaire le chemin vers le royaume des cieux que la bienheureuse Vierge Marie m’a chargé de trouver.

A part cela, je voudrais tout simplement encourager des âmes à chercher le royaume des cieux avec le soutien de Jeanne et de Thérèse, ceci, en reconnaissant la foi catholique et en se consacrant à la bienheureuse Vierge Marie.

cropped-jt-logo